Cicatrices

Ma longue expérience dans l’accompagnement des patients et patientes m’a révélé que ce que l'on appréhende le plus quand on s’apprête à réaliser une chirurgie esthétique, c’est la cicatrice et l’anesthésie.

Concernant l‘anesthésie, j’aimerais rassurer et insister sur le fait que ces dernières années, les anesthésies ont connu une grande avancée Les techniques se sont améliorées et les mesures de sécurité prises ont permis de réduire sensiblement les risques et les inconvénients. Elles sont devenues plus légères et sans danger.

Quant à la cicatrice qui est est une rançon inévitable de la chirurgie voici quelques informations et conseils afin d’obtenir la cicatrice la plus discrète qui soit.

La cicatrisation suit 3 phases qui constituent le processus de guérison

La première phase

Celle de la cicatrisation dite phase inflammatoire durant laquelle la cicatrice va se refermer. Elle va paraître rouge et gonflée. Cette phase dure 4 à 6 semaines.

Durant cette phase, il faut bien laver la cicatrice, avec un savon doux, bien sécher en tamponnant (ne jamais frotter) et appliquer de la bétadine pour désinfecter.

Aider à la cicatrisation en s’assurant que la cicatrice est bien hydratée.

Il est conseillé d’appliquer des pommades riches en facteurs de croissance et de cicatrisation, en cellules cutanées, en acide hyaluronique et collagène 2 fois par jour sans masser

Votre chirurgien pourra vous en prescrire. Un apport de vitamine A, C et E et en zinc par voie orale est également bénéfique.

La luminothérapie peut aussi être d’un grand bien durant cette phase. Il s’agit d’une lumière froide qui va permettre une cicatrisation rapide et sans traces. L’exposition au soleil est proscrite.

Deuxième phase

Dite phase de régénération au cours de laquelle les différents tissus qui constituent la peau, le derme l'épiderme et autres couches vont se reconstituer. Cette phase dure à peu près 3 mois au cours desquels la cicatrice rétrécit et pâlit.

Durant cette phase, il est conseillé de masser à l’aide d’une crème adaptée et hydratante.

Le massage permet :

  • D’assouplir les tissus,
  • De stimuler la micro-circulation sanguine
  • Et d’améliorer progressivement l’aspect de la cicatrice.

5 minutes de massage 3 fois par jour sont suffisantes.

Continuer avec un apport par voie orale en vitamine E et A et zinc.

Pour les cicatrices de plastie abdominale et celles du lifting des cuisses, il est fortement conseillé de programmer des séances de massage "palpé-roulé" afin aplatir la cicatrice, il faut aussi appliquer des pansements compressifs qui vont réduire l’aspect gonflé de la cicatrice, l'aplatir et l'assouplir. Ces pansements vont atténuer la coloration, limiter les démangeaisons et l’inconfort. Il ne faut surtout ne pas l’exposer au soleil.

Troisième phase

Dite phase de maturation de la cicatrice, elle dure environ 12 à 18 mois. Au terme de cette période, la cicatrice va pendre son apparence définitive. Continuez durant cette phase à hydrater, masser et protéger la cicatrice.

Il est très important d’enlever les fils de sutures à temps, un fil ne doit pas rester plus de 12 jours en place. Cela peut retarder et affecter l’aspect et la couleur d’une cicatrice. Certains remèdes de grand-mère ont prouvé leur efficacité comme le miel, le thym, et l’huile de rosier de muscat, à condition qu’il soit frais et de bonne qualité. Il faut savoir qu’un cicatrice sur le visage est différente d’une cicatrice au niveau du sein ou du ventre, il faut bien se renseigner auprès de son chirurgien sur les bons soins à adopter.

Avant de finir je ne manquerai pas d’annoncer une bonne nouvelle.

Il n'y aura plus de cicatrices à l'avenir. Des recherches ont montré qu'en favorisant la croissance des follicules pileux, le tissu adipeux se développe et la plaie guérit au lieu de former une cicatrice.

Prochainement, on injectera ces molécules dans la cicatrice à l’aide d’une seringue afin de permettre à la peau de se régénérer en entier sans laisser de trace particulière.