Augmentation mammaire en Tunisie

L’augmentation mammaire est l’intervention la plus demandée après la liposuccion. On y a recours quand on juge que le volume de la poitrine est insuffisant et pour réparer l'impact de l'allaitement ou de l'amaigrissement sur le volume mammaire.

L’objectif est d’obtenir une poitrine plus ferme et plus volumineuse.

Techniques

Le chirurgien intervient de deux manières :

1er procédé

Le lipofilling des seins, qui consiste à utiliser votre propre graisse prélevée dans les hanches ou le ventre. Cette graisse récoltée est purifiée puis réinjectée dans les seins pour augmenter leur volume et les remodeler.

  • L’avantage : les cicatrices sont quasi-inexistantes.
  • L'inconvénient : une partie de cette graisse qui ne sera pas vascularisée pourra se résorber, ce qui implique éventuellement la nécessité d'un second lipofilling pour obtenir le résultat souhaité.

Second procédé

Augmenter le volume des seins à l'aide de prothèses mammaires en gel de silicone qui seront introduites par de petites incisions de quelques centimètres.

3 voies d'implantation sont envisageables :

  • Une incision dans le pli infra-mammaire.
  • Une petite incision au niveau de l’aréole entre la peau brune et la peau blanche.
  • Par voie axillaire à l'aide d'une petite incision au niveau de l’aisselle.

Les choix de l’emplacement de la cicatrice, du volume et du profil de l’implant seront discutés et évalués lors de la consultation préopératoire.

Notez que plusieurs facteurs sont pris en compte : la morphologie, la largeur, la hauteur et la projection des seins qui ne peuvent être évalués qu'à l'aide d'un examen clinique.

Avant l’intervention

  • Envoyer des photos de face et de profil gauche et droit pour s’assurer que l’opération est faisable et qu’il n’existe pas de relâchement nécessitant l’association d'un lifting des seins.
  • Préparer un bilan sanguin complet.
  • Réaliser une échographie ou une mammographie selon la demande de votre chirurgien.
  • Le chirurgien ne peut opérer avant d’avoir exclu les risques de complications (contre-indications telles que la tumeur ou une maladie chronique).
  • Éviter l’aspirine et les produits qui en sont dérivés, car la prise d’aspirine peut entraîner l'hémorragie lors de l’intervention.
  • Prévoir un congé d’une semaine.

Le jour de l’intervention

  • Il faut être à jeun.
  • L’intervention est pratiquée sous anesthésie générale. Elle dure 3 quart d’heure en moyenne et l’hospitalisation est de 24 heures.

Après l’intervention

  • La patiente se réveille avec des pansements recouvrant et maintenant toute la poitrine qui seront remplacés par des pansements plus petits recouvrant les cicatrices avant la sortie de clinique.
  • Un soutien-gorge de maintien sera mis en place avant la sortie de clinique et devra être porté 3 à 4 semaines, jours et nuits.
  • Les seins seront hauts, bombés et durs pendant les 3 mois qui suivront. Avec le temps, ils deviendront moins enflés, plus souples et glisseront vers le bas pour prendre leur position et leur forme définitives.

Durant cette phase de guérison, les seins peuvent paraître asymétriques, car un sein peut se rétablir plus vite que l'autre.

Il faut noter que tous les seins ont naturellement un certain degré d'asymétrie, le chirurgien tiendra compte de ces inégalités pour les corriger. Dans certains cas, bien que les seins soient corrigés, une légère asymétrie peut persister, mais ceci contribue au naturel du résultat.

Il faut s’attendre à des douleurs durant les premières 48h qui s'atténuent, mais qui persistent quelques jours de plus.

  • Évitez de faire des efforts importants sollicitant les bras et de porter des charges lourdes.
  • Dormez sur le dos et évitez les positions latérales ou ventrales.
  • Des antalgiques et des antibiotiques seront prescrits pour 7 jours.
  • La première douche est possible 3 jours après l’intervention et après la première consultation post opératoire, lorsque les pansements seront enlevés.
  • Dès la deuxième semaine, massez et hydratez la peau pour favoriser l’assouplissement du sein.

Cicatrices

Les cicatrices évoluent sur une durée d'un an, leur aspect dépendra de votre hygiène de vie et de votre qualité de peau.
En général, elles disparaissent totalement et deviennent quasi-invisible.

Résultat

  • Vous pouvez commencer à apprécier le résultat à partir du 3ème mois.
  • La sensibilité au niveau de l’aréole n’est pas altérée.
  • La reprise du sport est envisageable après 2 mois, par ailleurs, il faut éviter les exercices physiques et les efforts qui sollicitent fortement les muscles du thorax.
  • Bien que les nouvelles générations de prothèses mammaires soient garanties à vie, il faut savoir qu’on ne peut pas les garder indéfiniment.
  • La durée de vie d’une prothèse est variable, elle dépend de l'hygiène de vie et des événements traversés.

Grossesse et allaitement

  • Après une augmentation mammaire, le sein reste normal, il est influencé par les mêmes variations hormonales, on peut donc allaiter normalement et réaliser des mammographies.
  • L’augmentation mammaire ne peut être envisagée que 3 mois après la fin de l’allaitement.
  • Vous pouvez envisager une grossesse 3 mois après la chirurgie, cependant il est préférable d’attendre une année afin d’éviter de déformer l’aspect de vos seins nouvellement remodelés.

Durée de séjour en Tunisie

Il faut prévoir un séjour de 5 jours et 4 nuits dans le cadre d'une augmentation en Tunisie pour s’assurer de votre retour en toute sécurité.

Prix

Les prix de l'augmentation mammaire en Tunisie à l'aide de différents types de prothèses :

  • Augmentation par prothèses rondes : 2200 euros
  • Augmentation par prothèses naturelles (anatomiques) : 2400 euros
  • Augmentation des seins par lipofilling mammaire (liposuccion +lipofilling seins) : 2900 euros

Ces tarifs incluent tous les frais sauf votre billet d’avion et vos examens préopératoires.


Comments

This post currently has 3 responses.

Comments are closed.